Service civil – Avec assurance vers l'avenir

Rapport d'activités CIVIVA 2017

Peu de temps après la fin des festivités autour du jubilé 20 ans du service civil, la majorité du Conseil national a lancé une attaque frontale contre le service civil par l'adoption de plusieurs propositions hostiles au service civil. Le Conseil fédéral a cédé face à cette pression et a décidé au printemps 2018 de différentes propositions pour modifier la loi sur le service civil.  Les mesures proposées par le Conseil fédéral mettent en danger l'essence même du service civil. Elles devraient en particulier mener à une réduction du nombre de dépôts de demandes de service civil  faites après l'école de recrues.

Dans le cas où ces modifications sont réellement adoptées par le parlement, la fédération suisse du service civil CIVIVA serait prête à lancer un référendum. Le service civil en Suisse est largement soutenu et ne saurait devenir un jeu de balle entre les manquements de l'armée et une majorité politique. Les préparations pour réagir à la révision de la loi, dont l'éventualité d'un référendum, ont commencé en 2017 par une rencontre avec différents acteurs et la relance de trois groupes de travail. Engage-toi aussi dans l'année à venir en faveur du service civil et participe à un des groupes de travail.

Objectifs

CIVIVA veut maintenir et promouvoir un service civil de qualité. Comme association faîtière suisse, nous nous engageons à représenter les revendications des civilistes et des établissements d’affectation les employant. CIVIVA veut un service civil attractif et prometteur pour la Suisse ! Le comité a ainsi défini au printemps 2017 cinq objectifs concrets :

•    Reconnaissance du service civil en tant que service civil sensé auprès d'une majorité politique.

•    Les établissements d'affectation et les civilistes s'engagement politiquement en faveur du développement futur du service civil.

•    Garantie des mêmes conditions d'accès et d'exécution indépendamment du moment de l'entrée au service civil.

•    Informations équilibrées lors de la journée d'information sur l'ensemble des possibilités pour accomplir l'obligation de servir.

•    Le service civil doit pouvoir être effectué à temps partiel.

 

Activités

CIVIVA se concentre sur des campagnes de sensibilisation et sur la défense de nos intérêts auprès des élus et de l'administration. Dans ce but, à côté de nombreux collaborateurs bénévoles, CIVIVA s'appuie sur un secrétariat dirigé professionnellement par le secrétaire général Nicola Goepfert, le secrétaire pour la Suisse romande Ilias Panchard et le responsable de rédaction du journal Gregor Szyndler.

Défense des intérêts :

•    Parlementaires : CIVIVA suit en détail le processus politique autour du service civil. CIVIVA s'entretient régulièrement avec des politiciennes et politiciens de différents partis. Ces échanges permettent un échange et un soutien professionnel sur les questions concernant le service civil.

•    Politique : plusieurs motions cherchent à affaiblir sensiblement le service civil. CIVIVA a écrit des argumentaires, rencontré des politicien-ne-s des deux chambres et informé la Commission de la politique de sécurité du Conseil des États sur les conséquences potentielles de ces motions.

•    Rencontre du réseau : À l'été 2017, CIVIVA a organisé une rencontre  avec des représentants des partis (de jeunes), d'établissements d'affectation, de fédérations et des personnes intéréssées.

La situation politique actuelle et les possibilités de travail en commun ont été abordées.

•    Organe d’exécution : CIVIVA rencontre régulièrement le Chef de l’Organe d’exécution du service civil pour présenter des requêtes, discuter des développements actuels et des possibilités de travail conjoint entre la fédération CIVIVA et l'organe d'exécution.

Relations publiques

•    Le Monde Civil: Le magazine bilingue de la fédération paraît quatre fois par an et fait part des actualités, des possibilités d'affectation ainsi que de questions de fond sur le service civil. Notre magazine sert également de plate-forme pour les annonces des établissements d'affectation.

•    Médias : En 2017, CIVIVA a activement pris position dans les médias à propos des décisions concernant le développement du service civil. Nous avons pu davantage prendre position dans les médias et lors de débats publics, en particulier en Suisse romande.

•    Prix CIVIVA: La fédération suisse du service civil CIVIVA remet ce prix pour un engagement exceptionnel en faveur du service civil. La 6ème remise du prix a récompensé Heiner Studer, ancien président de CIVIVA et ancien Conseiller national. Sa motion aura permis en 2009 la suppression de l'examen de conscience.

Membres & Comité

CIVIVA existe depuis 2010. CIVIVA n’est dépendante d’aucun parti et peut compter sur le soutien d’un large spectre de partis et d’organisation. CIVIVA comptait fin 2017 134 membres collectifs, 755 membres individuels et 467 abonnés au journal « Le Monde Civil » issus de toute la Suisse.    

Le comité est politiquement et linguistiquement pluriel. Il dirige les activités de l’association. Suite à l'assemblée générale du 13 mars 2017, il est composé des huit membres suivants :

•    Lisa Mazzone (Co-Présidente) – Conseillère nationale, vice-présidente des Verts suisses, membre de la commission de la politique de sécurité, Genève (GE).

•    Samuel Steiner (Co-Président) – civiliste, sociologue, collaborateur scientifique, radioamateur, Starrkirch-Wil (SO).

•    Ruedi Tobler –  Président du Conseil Suisse pour la Paix, comité de pilotage KOFF (plateforme suisse de promotion de la paix), activiste pour la paix de longue date, Lachen (AR).

•    Piet Dörflinger – Groupe de travail ''conseils'', ancien responsable de la permanence zivilidienst.ch, Wintersingen (BL).

•    Alois Vontobel – Groupe de travail  ''civilistes'', douanier, traducteur, civiliste, Münchenstein (BL).

•    Stefano Giamboni – Groupe de travail « établissements d'affectation », Représentant de la Suisse italienne, membre du comité du Centro per la nonviolenza della Svizzera italiana (CNSI), Ingénieur, La Chaux-de-Fonds (NE).

•    Lukas Kuster – Groupe de travail  ''civilistes'', Groupe de travail  ''établissements d'affectation'', groupe de conseils,  Assistant I+D, civiliste, Winterthur (ZH).

•    Jérémie Juvet – civiliste, politiste, engagé dans la coopération internationale, Genève (GE).