Le Service civil victime des errements du commandement de l’armée

Après les attaques du Conseil national lors de la session de printemps, le Conseil Fédéral se plie à ces pressions. La Fédération Suisse du Service Civil CIVIVA se déclare consternée par les dispositifs annoncés et préparera un référendum.

Les nouvelles dispositions proposées par le Conseil fédéral mettent fondamentale ment en péril le service civil. Elles visent en particulier à réduire le nombre de demandes de passage au service civil après avoir accompli une école de recrue. Le Fédération Suisse du Service Civil critique vivement ces propositions du Conseil fédéral et de l’organe d’exécution du Service Civil. On ne peut pas juger que des objecteurs de conscience sont moins légitimes s’ils ont effectué une école de recrue et simplement chercher à réduire l’accès au service civil. On ne peut pas gérer le nombre de cas de conscience.

« Ces contraintes constituent une attaque en règle contre le droit fondamental à l’objection de conscience. » avertit Lisa Mazzone co-présidente de CIVIVA et conseillère nationale (Les Verts). Elle déclare : « L’utilité du service civil pour la société doit maintenant être reconnue et soutenue. La proposition du Conseil fédéral, c’est de faire un bond en arrière les yeux fermés. »  

La révision de la loi sur le service civil prétend réduire les admissions au service civil afin d’assurer les effectifs de l’armée, ceci alors que plusieurs rapports officiels à ce sujet ont conclus que les effectifs de l’armée ne sont pas menacés par le service civil (dernier rapport en 2016 du groupe de travail sur le système de l’obligation générale de servir. En clair, le service civil n’a aucun impact significatif sur les effectifs de l’armée. Et les défenseurs de l’armée préfèrent une fois de plus concentrer leurs attaques sur le service civil plutôt que de chercher des solutions à leurs problèmes internes.Si ces nouvelles dispositions sont acceptées, alors la Fédération du Service Civil CIVIVA lancera un référendum. Le service civil est largement soutenu dans la population et il ne doit pas être loa victime des errements du commandement de l’armée. Communiqué de la Fédération Suisse du Service Civil CIVIVA en réaction à l’annonce du Conseil Fédéral de réduire les admissions au service civil.

Communiqué de presse: Le Conseil fédéral vise une diminution des admissions au service civil