Non à la dégradation du service civil

Communiqué de presse de la Fédération suisse du service civil CIVIVA relatif à la conférence de presse du 11 septembre 2019 avec les établissements d’affectation.

Aujourd’hui, le Conseil des États a adopté de massives restrictions de l’accès au service civil. La Fédération du service civil rejette avec détermination les mesures présentées, dont souffriront non seulement les civilistes mais également l’ensemble de la collectivité. Des établissements d’affectation actifs dans divers domaines ont expliqué comment se traduirait concrètement un manque de civilistes. Pour éviter la dégradation du service civil, CIVIVA envisage de lancer le référendum. Les informations se trouvent dès aujourd’hui sur le site internet dédié:

www.sauver-le-service-civil.ch

Que ce soit dans l’agriculture, les EMS, la protection de la nature ou dans les écoles, les civilistes sont au service de la collectivité dans tous ces domaines où les moyens sont limités. Le service civil met ainsi à disposition des forces de travail qui, grâce à des règles clairement définies, n’entrent pas en concurrence avec le marché du travail. Ainsi, le service civil renforce la cohésion sociale. Les représentant-e-s des établissements d’affectation ont présenté les conséquences néfastes qu’aurait cette modification de la loi sur le service civil. Vous retrouverez tous les discours dans le dossier de presse ci-joint.

DOSSIER DE PRESSE (PDF)